Avec Total, tout va bien

Energie

Annonceur :       TOTAL
Catégorie :           Energie
Agence :           ?

Note globale
OIP 1
Internaute 1

Un spot très intelligent, tout dans la nuance mais on sait que le diable se cache souvent dans les détails. Dans le monde de Total, tout est lisse et s’enchaîne parfaitement, le monde industriel étant intrinsèquement lié à la nature. La réalité est hélas moins onirique que cela.

1.    La publicité induit en erreur par les mots employés.
OIP 1
Internautes 1,2

« Demande croissante en énergie et lutte contre le réchauffement climatique. Deux enjeux en apparence contradictoires. Pas forcément ». « Nous continuons de découvrir du pétrole et du gaz pour répondre aux besoins de tous en énergie. C’est notre métier ». Désolé pour Total, mais ce ne sera pas possible. Outre le fait que selon l’AIE, il n’y a pas eu de nouvelles découvertes majeures de gisement depuis plus de quinze ans, les gisements connus et exploités sont en train de s’épuiser. Les conditions d’exploitation sont en perte de leur rentabilité. Le « pic oil » est devant nous est l’un des enjeux essentiels est de maîtriser la demande d’énergie. Les économies mondiales se sont construites grâce à un festin énergétique payé à très bas prix. A l’échelle internationale et nationale, différents scénarios sont à l’étude ou sont déjà mis en œuvre pour que cette demande s’accompagne d’une diminution drastique de la consommation en énergie fossile (émettrice de gaz à effet de serre) Ces scénarios (Facteur 4 notamment) misent sur le recours aux énergies renouvelables au détriment des énergies fossiles (ainsi que sur la sobriété énergétique des consommateurs et l’efficacité énergétique des équipements).

>    Fondements :
1-1.1 La publicité ne doit pas tromper le public sur la réalité des actions de l‘annonceur en faveur du développement durable, ni sur les propriétés de ses produits et services en la matière / Recommandation Développement durable (2003)

2-1. La publicité doit proscrire toute déclaration de nature à tromper directement ou indirectement le consommateur sur la réalité des avantages ou propriétés écologiques des produits ainsi que sur la réalité des actions que l’annonceur conduit en faveur de l’environnement / Recommandation arguments écologiques (Oct. 1998)

2.    La publicité induit en erreur par la composition graphique ( images et couleurs )
OIP 1
Internautes 1

C’est sans doute le point fort de ce spot que de donner l’impression du lien consubstantiel et harmonieux entre l’activité du groupe Total et le respect de l’environnement. Tout y est. Les vols d’insectes se transforment en vols d’hélicoptères, les oiseaux en avions, les avenues urbaines prolongent les tiges végétales. Dans le monde de Total, tout n’est qu’harmonie et équilibre. Cette lecture onirique voile hélas une réalité écologique moins reluisante.

>    Fondements :
1-1.1 La publicité ne doit pas tromper le public sur la réalité des actions de l‘annonceur en faveur du développement durable, ni sur les propriétés de ses produits et services en la matière / Recommandation Développement durable (2003)

2-12. Le choix des signes ou des termes utilisés dans la publicité, ainsi que des couleurs qui pourraient y être associées, ne doit pas suggérer des vertus écologiques que le produit ne possèderait pas / Recommandation arguments écologiques (Oct. 1998)

3.    La publicité affirme quelque chose de vague ou sans preuve
OIP 0
Internautes 0,9

Total a choisi le répertoire onirique et affirme sans prouver. Aucune information chiffrée n’est accessible.

>    Fondements :
1-1.1 La publicité ne doit pas tromper le public sur la réalité des actions de l‘annonceur en faveur du développement durable, ni sur les propriétés de ses produits et services en la matière / Recommandation Développement durable (2003)

2-2. L’annonceur doit être en mesure de produire tous les éléments propres à justifier ses allégations, indications ou présentations publicitaires / Recommandation arguments écologiques (Oct. 1998)

4.    La publicité surestime ou exagère le côté réellement vert du produit / société / service
OIP 0
Internautes 0,9

Cf. point 1. Rassurer les téléspectateurs en leur affirmant que l’on découvre encore du pétrole est mensonger. De plus, Total ne donne pas d’indication sur la part consacrée dans ses investissements aux énergies renouvelables qui sont avec la maîtrise de la demande d’énergie, les seules viables pour les demain.

« Il nous faut aussi limiter l’impact de nos activités et de nos produits sur l’environnement, réduire les émissions de CO2. Nous y travaillons, c’est une priorité ». Certes mais Total n’est pas une simple entreprise dont les sources d’émissions sont intrinsèquement liées à son fonctionnement (transports de marchandise, déplacements internes). Total représente à elle seule plus de 10% des émissions de GES de la France et cela est en augmentation constante chaque année. Les transports ne représentent que 0,1% de ses émissions directes : l’énorme majorit des émissions de GES est due à la combustion des raffineries et au torchage au Nigéria ou en Algérie. Dans le domaine du torchage, Total ne fait rien.

>    Fondements :
1-1.1 La publicité ne doit pas tromper le public sur la réalité des actions de l‘annonceur en faveur du développement durable, ni sur les propriétés de ses produits et services en la matière / Recommandation Développement durable (2003)

2-6. La publicité ne doit pas donner ou paraître donner une garantie totale ou complète d’innocuité dans le domaine de l’environnement, lorsque les qualités écologiques du produit ne concernent qu’un seul stade de la vie du produit ou qu’une seule de ses propriétés / Recommandation arguments écologiques (Oct. 1998)

2-13. Dans le cas où il serait impossible, compte tenu des difficultés rencontrées en la matière, de justifier de formulations globales, la publicité utilisera de préférence des formulations telles que  » contribue à la protection de votre environnement par… « ,  » contribue à protéger votre environnement par… « ,  » contribue à l’environnement par…  » en ajoutant des précisions nécessaires sur les éléments concernés / Recommandation arguments écologiques (Oct. 1998)

5.    La publicité met en scène des comportements contraires aux exigences de protection de l’environnement
OIP 2
Internautes 1,5

Prendre la voiture, l’hélicoptère ou l’avion sont présentés comme des actes écocompatibles alors qu’il est nécessaire de réduire le recours à ses moyens de transport polluants. Total se trompe de monde. Le monde de Total n’est pas celui de demain mais d’hier.

>    Fondements :
2-14. Aucune publicité ne peut représenter des comportements contraires à la protection de l’environnement sans correctif positif, non plus qu’inciter à des comportements contraires à la protection de l’environnement / Recommandation arguments écologiques (Oct. 1998)

Note globale

OIP
0.8

Internaute 0.9

Afficher plus de détails sur la note OIP

La publicité induit en erreur par les mots employés

OIP
1.0

Internaute 1.1

La publicité induit en erreur par la composition graphique ( images et couleurs )

OIP
1.0

Internaute 0.8

La publicité affirme quelque chose de vague ou sans preuve

OIP
0.0

Internaute 0.9

La publicité surestime ou exagère le côté réellement vert du produit / société / service

OIP
0.0

Internaute 0.5

La publicité met en scène des comportements contraires aux exigences de protection de l'environnement

OIP
2.0

Internaute 1.3

Afficher plus de détails sur la note OIP

Votez et Commentez

Vous devez créer un compte ou vous identifier pour pouvoir commenter.

Derniers commentaires

  1. Commentaire de Siegfried, le 24 juillet 2009 - Note : 0.0

    C’est dingue de laisser passer des pubs comme ça à la TV, c’est comme GDF et EDF ;-)

  2. Commentaire de Dillinger, le 18 juin 2009 - Note : 0.0

    Peut-on rire de tout?
    La preuve que oui.

    NB: Je me suis toujours promis de ne jamais infliger un 0 lapidaire et sentencieux, de toujours chercher des circonstances atténuantes.
    Pour celle-ci, je regrette de ne pouvoir émettre un vote négatif, c’est pourquoi je vous le soumets entre nous: -5

  3. Commentaire de Zap-pas, le 7 mai 2009 - Note : 0.0

    Combien de fois entendez vous le nom de la marque sur ce Spot ?

    Allez voir et revenez…

    La voix sous ton de sermon ,solennel demande une attention et une prise de conscience sur les mots et les enjeux,avec un scénario et un montage sous Le yin et le yang, (fameux principes complémentaires) total souhaite une réconciliation,une complémentarité, mais là du coup c raté car le message n’est pas passé.
    Un vrai mea-culpa aurait été 1000 fois plus communicatif et puissant.

  4. Commentaire de Ide Nobu, le 17 avril 2009 - Note : 0.2

    Et sous le sable….les oiseaux mazoutés?

    Ou comment faire oublier sa responsabilité dans les marées noires en nous montrant des belles images de la nature fort bien « respectée » par Total.

    Belle propagande dans la quête de l’image de marque en tout. Chez moi, ça ne prend pas.

  5. Commentaire de coccinelle, le 24 mars 2009 - Note : 0.2

    eh ben voilà, les voilà les effets des « ONG-consultantes en greenwashing », on nous fait de très belles publicités, sans aucun rapport avec la réalité et tout le monde est content par ce que deux petits enfants secouent les bras pour faire croire que l’objectif premier de Total est d’utiliser les énergies éoliennes
    cherchez donc de nouvelles réserves pour qu’on continue à rouler puisque vous nous dites que c indispensable, mais ne nous faites pas croire que vous êtes écolo , à chacun son métier

  6. Commentaire de encartonrecycled, le 24 mars 2009 - Note : 0.2

    Le problème de ce spot c’est que la majorité des gens ne connaissent rien aux méfaits du greenwashing, et garderont en tête leur première réaction « waouuu c’est beau…Total c’est bien en fait! », et ils iront télécharger la musique de fond…

  7. Commentaire de pimousse3000, le 17 mars 2009 - Note : 1.4

    Ce spot est très difficile à juger objectivement, tant il est construi intelligemment et en finesse.

    Il prône tout de même une consommation croissante d’énergie, alors qu’il faudrait essayer de la réduire, il prône le pétrôle et le gaz qui ne sont pas d’avenir, et des technologies d’avenir (dont le nucléaire, hem..)

    Le seul vrai point noir, ce sont ces belles images d’une nature parfaite, quand on sait que Total est responsable de marées noires et de déforestations massives…

  8. Commentaire de paulinesmith, le 22 février 2009 - Note : 1.2

    Les « énergies nouvelles » reposent-elles vraiment sur les jolies prairies de Total?

  9. Commentaire de amosapiens, le 22 février 2009 - Note : 0.4

    Bonjour,

    Croyez-vous réellement, que Total soit préoccupé par l’impact environnemental? Cette société est basée sur le profit, cette publicité veut montrer un visage en accord avec les exigences environnementales. Mais si Total souhaitait vraiment investir dans ce secteur, elle agirait et subventionnerait des projets porteur sur les vraies énergies renouvelables.
    La fabrication des biocarburants pollue, par ailleurs, il faut choisir: rouler ou manger?

    Ainsi, si Total était vraiment sincère, elle subventionnerait des projets de géothermie, de solaire, d’énergie marémotrices etc.

    Non, il faut refuser ce genre de publicités mensongères, qui font croire au consommateur que Total se souci de l’impact écologique.

    Pourquoi Total refuse t-elle de payer pour les dégâts de l’Erika? Pourquoi les usines de Total pratiquent des pollutions sauvages (dans la Loire)?

  10. Commentaire de RoKodA, le 19 février 2009 - Note : 1.4

    La publicité est joliment réalisée. Les images et les paroles laissent penser que Total fait au mieux de ses moyens pour produire écologique.
    Cela dit les informations données restent très vague.
    Reste à savoir si les moyens mis en œuvre sont vraiment à la hauteur des ambitions révélées dans la publicité.

  11. Commentaire de KriKroff, le 17 février 2009 - Note : 1.6

    Cette pub est là, pour calmer les idées sur la pollution etc.
    Total allie anti-pollution et besoin croissant en énergie en… Cherchant plus de pétrole et de gaz !
    En dehors de ces choses illogiques, ils se rattrapent sur la fin, mais rien n’est vraiment crédible, prouvé. Les images sont belles, la musique est agréable, les paroles… mal formulées !

  12. Commentaire de SB2, le 17 février 2009 - Note : 1.0

    Celle-ci ressemble la précédente pub de Total.
    Belle musique, belles images mises en parallèle avec les activités du groupe, et beau discours… et cela donne quelques milliards de bénéfice.
    Ce qu’on veut voir, c’est la réalité des activités de Total : pression sur certains pays économiquement faible afin de pouvoir exploiter leurs ressources, lobbying, corruption, refus d’assumer ses erreurs (Erika par ex.) etc.
    Mais ce qu’il faut que les gens comprennent, c’est que c’est eux qui, et eux seuls, qui permettent à Total de gagner beaucoup d’argent. Et ceci par le biais de consommation effrénée de produits dérivés du pétrole (plastiques, produits d’entretien, jouets, vêtements…). Changeons donc de mode de consommation et Total nous suivra!!!

  13. Commentaire de Ludo, le 17 février 2009 - Note : 3.6

    Le message est positif mais ne reflète absolument pas l’activité du groupe. Je suis surpris de voir des notes si faibles…

  14. Commentaire de Testeur, le 17 février 2009 - Note : 1.4

    Total pratique là un exercice de déculpabilisation, pour l’entreprise elle même, et pour ses clients. Côté image, aucun derick, aucune centrale nucléaire, aucun panneau solaire ou tuyau de gaz. Seul la nature et la ville sont représentés. Ce qui ressemble à un travail hypnotique. On montre au spectateur ce qu’il connait (images de campagne et image de ville) mais pas ce qu’il y a derrière la vie quotidienne (extraction, acheminement, ou même énergie nouvelles comme le promet la voix off en fin de pub). Malgré tout, l’argumentaire semble réaliste (oui nous continuons à consommer énormément) et convainquant (oui Total investit ailleurs que dans le pétrole, pas forcément du vert, mais d’autres énergies).

  15. Commentaire de winamax, le 15 février 2009 - Note : 0.0

    Total à toujours proné le pétrole et le gaz sans jamais entreprendre de réelles autres solutions renouvelables…
    Leurs « pseudos » autres solutions ne sont qu’une infime et quasi inexistante partie de leur R&D.
    En tout point du greenwashing !

  16. Commentaire de MISTY, le 14 février 2009 - Note : 0.0

    TOTAL, le grand pollueur veut faire oublier le passé

  17. Commentaire de bubul01, le 13 février 2009 - Note : 0.0

    Total fait croire qu’il développe les énergies dites propres mais ce n’est pas vrai, ça représente une toute petite partie de son activité, comme le montre cet article, ou les profits de total atteignent des records avec la vente de carburant pétrolier:

    http://www.come4news.com/la-crise-pas-pour-tout-le-monde-361071

  18. Commentaire de robinet, le 11 février 2009 - Note : 0.6

    Concernant le dernier point, je pense que la publicité ne présente pas vraiment de comportement. Elle met en parallèle deux chose différentes dans la composition graphique mais cette partie de la pub est la moins choquante. Je donne donc une note de 3 sur le dernier critère car je pense que c’est relativement neutre.

  19. Commentaire de MissPanda, le 9 février 2009 - Note : 0.8

    Le nucléaire une solution d’avenir ? une ruine de l’avenir de la planète plutôt ! Cela va totalement au contraire d’une démarche réfléchie et durable.
    Autre aberration : Total dit trouver de nouvelles ressources de pétrole et de gaz. Mais pour aller où, à l’épuisement “total” des ressources ?? Il faut arrêter avec les ressources fossiles, et privilégier de vraies ressources renouvelables.

  20. Commentaire de Nobodizperfect, le 9 février 2009 - Note : 0.8

    Comment Total peut se permettre autant de contradictions dans un seul spot ?
    Je me sens agressé par ce flot d’insanités et d’incivisme. On me prend pour un c…
    C’est insupportable.
    Si l’enjeu de Total était réellement l’environnement, on n’aurait pas connu l’épisode de l’Erika.
    On continue d’extraire du pétrole pour polluer d’avantage. Investir dans le nucléaire pour une énergie propre… à court terme seulement. C’est oublier que nos descendants devront faire avec nos déchets.
    Les vues aériennes de villes ont demandé à elles seules des moyens de tournages extrèmement polluants. Juste pour donner une belle image à un groupe industriel dont la réputation de pourrisseur n’est plus à faire.
    Total incohérence.

  21. Commentaire de ut0pian, le 8 février 2009 - Note : 0.4

    Ils sont vraiment rigolos chez Total.
    Après des guerres pour plus de profits, des marées noires pour plus de profits, plus de spéculations sur des activités tellement éthiques, ils sont désormais « ready » à changer et à préparer un monde meilleur…
    C’est justement l’exemple même de l’entreprise qui devrait passer sous tutelle mondiale afin de réinvestir les milliards qu’ils ont généré dans le passé pour imaginer un futur « bright »… là leur pub j’y croirais !
    « Anything for you »

  22. Commentaire de blackdove_gb, le 8 février 2009 - Note : 1.8

    Dès la première phrase, affirmer que consommer toujours plus d’énergie est compatible avec la protection de l’environnement est aujourd’hui FAUX car on ne sait pas encore produire de l’énergie sans polluer.
    De plus, il ne faut pas parler de « réchauffement climatique » mais de « changement climatique », sinon on risque de ne plus pouvoir expliquer pourquoi l’augmentation de l’effet de serre peut engendrer des baisses de températures ponctuelles dans le temps ou l’espace.
    Ensuite, cette publicité affirme que les énergies alternatives sont une priorité pour TOTAL. Or il n’en est rien car on ne peut pas appeler « priorité » quelque chose que l’on traite à la marge avec une part infime de sont chiffre d’affaire.
    Pour ce qui est de l’aspect graphique, il ne s’agit que d’un décor (il n’y a aucune information supplémentaire) mais celui-ci vient renforcer le message trompeur de la voix.

  23. Commentaire de antovador, le 7 février 2009 - Note : 0.0

    Total est desespéré de se trouver une image depuis l’Erika. En revanche il se garde bien de préciser que les nouvelles découvertes de pétrole et de gaz s’amenuisent d’années en années et de dire qu’on consomme largement plus de pétrole qu’on en découvre. Quant au nucléaire je ne suis pas convaincu non plus.

  24. Commentaire de wwf, le 7 février 2009 - Note : 0.8

    Bonjour,

    Nous vous rappelons que L’Observatoire Indépendant de la Publicité est un espace ou l’argumentation prime avant tout. Vous avez à votre disposition, à la rubrique « Ressources / Infos« , les règles déontologiques applicables à l’utilisation d’arguments écologiques et applicables au développement durable, définies par l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP), ainsi que des éléments de lois concernant la publicité.

    Expliquez nous en quoi la publicité que vous commentez contrevient ou ne contrevient pas à ces règles. Une analyse de L’Observatoire sera rendue le 1er mars 2009 sur les six publicités présentées en page d’accueil et s’appuiera volontiers sur les éléments de réponses que vous nous aurez suggérés.

    Bien cordialement à tous,

  25. Commentaire de ALFRED5657, le 6 février 2009 - Note : 0.8

    Total oublie « totalement » de signaler les années pendant lesquelles, en tant que chef de file européen du lobby pétrolier, elle a œuvré pour le blocage de tout développement des énergies alternatives alors même que tous les indicateurs annonçaient la fin irrémédiable des énergies fossiles.

    Mais la tentation des bénéfices à court terme était encore et toujours la plus forte !

    Alors on cherche à se refaire une virginité … en oubliant les Erika et autres Exxon Valdès, les Torrey Canyon et les Amoco Cadix. Que le net nous aide à garder la mémoire de ces massacres écologiques.

  26. Commentaire de sebbru, le 6 février 2009 - Note : 0.4

    Une voix bien rauque pour un ton grave… des banalités et évidences en veux-tu en voilà.
    « Les besoins de tous en énergie, limiter les émissions, pas de solutions miracles, nucléaire solution réaliste d’avenir…. » et que des « priorités » !!! alors que leur retard dans les énergies nouvelles est bien connu et en rapport avec leur taux d’investissement dans ce domaine.
    Comme Louisa, un message bien fondu et global, des images bien lissées, des mouvements souples !! bref, pas besoin d’être une agence de pub pour comprendre que l’on veut endormir le spectateur.
    Faites le test, écoutez seulement et ne regardez pas les images, déjà ça change…
    Pour finir, le petit truc qui me cloue le bec à chaque fois, la musique de fond qui termine avec un « Anything for you »….

  27. Commentaire de domtom, le 5 février 2009 - Note : 0.4

    On sait que total n’investit quasiment rien financièrement pour développer les énergies renouvelables(quelques pourcents). Toutes ses finances sont injectées dans l’extraction du pétrole notamment au canada avec l’exploitation à ciel ouvert du chiste bitumeux et la déforestation massive que cela entraine, alors ce message publicitaire fallacieux qui laisse croire que total s’inquiète de l’environnement est une belle imposture! c’est juste de la poudre aux yeux pour redorer son image auprès des consommateurs. Après les différents scandales de pollution (l’érika,le déversement dans la loire,…) total en a grandement besoin.

  28. Commentaire de Louisa, le 5 février 2009 - Note : 2.0

    Effectivement, la publicité est plutôt bien faite : pas de ficelle trop grosse pour être montrée du doigt, pas de preuves pseudo-scientifiques à l’appui, pas de slogan affiché qui pourrait cristalliser l’attention et les critiques.

    Il n’en reste pas moins qu’elle constitue un mensonge global, et par ses choix iconographiques et par son discours suffisamment vague pour emporter l’empathie passive de l’auditeur distrait.

    Redoutable.

  29. Commentaire de DIOGENE83, le 4 février 2009 - Note : 1.2

    Se montrer adepte de l’évolution vers la protection de la nature, c’est vite oublier que cette société fait partie du monde industriel qui est à l’origine de la société de consommation.

  30. Commentaire de fanfanlu, le 4 février 2009 - Note : 0.6

    Dire qu’ils continuent de trouver du pétrole et du gaz naturel c’est du mensonge pur.

    Le nucléaire une solution d’avenir, ah bon, oui c’est sûrement durable pour les déchets…

    et le fait de se défausser pour l’Erika, c’est une attitude responsable,…

    bref un beau greenwashing

  31. Commentaire de Delph, le 4 février 2009 - Note : 0.2

    Total se préoccupe avant tout de ses revenus, comme toute grande entreprise qui se respecte, elle ainsi que ses actionnaires, un peu moins les conséquences sur l’environnement, les licenciements abusifs et/ou les embauches qui dérapent. Difficile de souscrire à ce faux message délivré sur un fond sonore lénifiant, assorti de belles images naturelles. L’agence de pub a bien travaillé, elle !

  32. Commentaire de dijon-ecolo, le 4 février 2009 - Note : 0.6

    « Le nucléaire, une solution réaliste d’avenir », mais quel avenir? Pas celui d’une planète avec moins de pollution.

  33. Commentaire de mike, le 4 février 2009 - Note : 0.2

    Total, comme les autres annonceurs, pourraient mentionner le pourcentage des ENR représentées dans l’ensemble de leur production, afin d’être un peu plus transparent.
    Ca leur couterait cher de dire qu’ils ont 20 éoliennes dans le monde ? De fait, on pourrait se rendre un peu mieux compte de la véracité du discours…

  34. Commentaire de mike, le 4 février 2009 - Note : 0.2

    Dans la mise en scène de Total, le message visuel qui passe est celui d’une transformation porteuse de valeurs positives : « grâce à Total, la ville sale et polluée se transforme en une nature saine et florissante », or il n’en est rien !

  35. Commentaire de Elzazie, le 4 février 2009 - Note : 3.6

    Bien qu’ils aient besoin de s’acheter une conduite et l’ont l’air de se préoccuper de ces enjeux, je ne les trouve pas crédibles. C’est trop gros.

    En temps de crise (type Erika) ou pas, Total communique toujours sur le registre « tout va très bien madame la marquise ».

    On dirait qu’ils n’ont rien appris des scandales auxquels ils ont été mêlés. Ça aurait pourtant pu être une opportunité pour eux.