3ème vague de publicités & actualité

Vous pouvez trouver depuis plusieurs semaines maintenant sur la plate-forme les analyses des publicités de la seconde vague, ainsi que les six nouvelles publicités sélectionnées pour la vague suivante.

Les notes les moins bonnes ont été attribuées à Peugeot, pour la publicité d’une voiture sur fond de montage réunionnaise, et Herta, pour l’apologie du caractère naturel de son jambon. Viennent ensuite Renault et le parallèle avec le bateau à voile, et Skip qui promet un avenir environnemental meilleur aux enfants. Pour Red Bull, qui reçoit une note un peu en dessous de la moyenne, il n’y avait pas à polémiquer sur l’utilisation de l’argument écologique, mais bien sur la mise en scène d’un comportement contraire à la protection de l’environnement (point 2.14 de la recommandation sur les arguments écologiques de l’ARPP). Enfin, Apple, qui reçoit de la part des internautes une note sensiblement au dessus de la moyenne et de 3.2 de la part de L’Observatoire.

Cette plate-forme citoyenne est de plus en plus connue aujourd’hui dans le milieu de la publicité et provoque de nombreux débats comme l’atteste le dernier article de Stratégies (n°1553 du 9 juillet 2009, p.20). Les médias nationaux s’en font l’écho, Arte, France 2, France Info et France Culture, Terra Economica, etc. se sont penchés sur son fonctionnement ou ont fait appel à son expertise pour décrypter des messages publicitaires particuliers. Les blogs et sites d’information aussi relaient cette initiative, à l’instar de Rue 89, qui a consacré sa une à la sortie des six dernières analyses !

A ce propos, les marques Le Chat et Skip se sont manifestées, le même jour (29 juin 2009), pour répondre aux analyses de L’OIP. La première par voix de presse ( téléchargez la publicité). La deuxième, par lettre à l’attention de L’OIP et de la journaliste auteur de l’article, détaillant davantage leur engagement en terme d’éco-conception. Affaire à suivre.

Autre actualité du moment, Maître Jacoby, avocate au barreau de Paris, à déposé une plainte le 27 mars auprès du Jury de Déontologie Publicitaire (JDP) portant sur la publicité du groupe Henkel, réalisée par l’agence DDB. Elle a été auditionnée vendredi dernier 10 juillet. L’Observatoire Indépendant de la Publicité a été précurseur de ce mouvement et montre ainsi que la critique citoyenne n’est pas vaine et qu’à bien des égards, elle peut porter ses fruits. L’ARPP a d’ailleurs publié, le 26 juin dernier, une nouvelle Recommandation Développement Durable, fusion de plusieurs textes déjà existant, qui sera en application le 1er octobre 2009, et que vous pouvez lire ici. L’OIP intégrera cette nouvelle recommandation, qui est actuellement en train d’être évaluée par les associations membres, en terme de pertinence écologique et d’efficacité d’utilisation.

En Espagne, le ministère espagnol de l’Environnement, qui avait appelé en septembre dernier les constructeurs automobiles et les fournisseurs d’énergies à plus d’autorégulation sur l’utilisation de l’argument écologique dans la publicité. C’est chose faite, dans un pays qui ne connaissait jusqu’à présent pas de réglementation. Un code pour encadrer la « publicité verte » a été signé par des industriels le 9 juillet dernier et entrera en vigueur le 1er septembre. Nous connaissons ce qui se passe en France avec un système fondé sur l’autorégulation. Ce serait comme demander au système financier de se contrôler lui même, ou que les automobilistes limitent eux-mêmes leur vitesse sur la route.

Enfin, n’oubliez pas. Un moyen pour soutenir la démarche de L’OIP est d’écrire des messages sur votre blog et en faisant des mots des marques visées par L’OIP des liens vers le site de L’OIP. Pour le moment, vous pouvez aller noter et analyser les 6 publicités publiées par L’OIP et en parler autour de vous.

Sébastien Vray
Coordinateur de L’Observatoire Indépendant de la Publicité

Commentez

Vous devez créer un compte ou vous identifier pour pouvoir commenter.