Audi Q7 contre la bronchiolite

Transport

Un 4×4 qui protège les bronches des bébés, il fallait y penser. Voilà en tout cas le miracle qu’Audi a vanté tout l’été dans les magazines, jouant la carte provocation sans états d’âme Du culot, Audi en a à revendre. Des tonnes de CO2 également.

La publicité induit en erreur par les mots employés.
« Difficultés respiratoires, hyper-réactivité des bronches, bronchiolites infantiles. On continue à ne rien faire ou on se décide à agir ? ». Avec son dispositif Clean Energy, Audi anticipe l’application de la directive européenne sur les émissions d’oxyde d’azote qui sera effective en 2014. C’est une bonne nouvelle. Mais, on ne peut pas limiter la pollution de l’air aux seules émissions d’oxyde d’azote. En effet, les véhicules comme l’Audi Q7 TDI – que la motorisation soit essence ou diesel – rejettent, en plus, du monoxyde de carbone, des hydrocarbures imbrûlés et des particules.
En définitive, la façon la plus efficace de réduire la pollution de l’air est encore de privilégier les transports en commun ou le vélo à la voiture individuelle chaque fois qu’on le peut.

> Fondements

1-1 La publicité ne doit pas induire le public en erreur sur la réalité des actions de l’annonceur ni sur les propriétés de ses produits en matière de développement durable.

6-1 Les termes et expressions utilisés ne doivent pas induire le public en erreur sur la nature et la portée des propriétés du produit ou des actions de l’annonceur en matière de développement durable.

6-4 Les termes, expressions ou préfixes utilisés ne doivent pas traduire indûment une absence d’impact négatif du produit ou de l’activité de l’annonceur.

La publicité induit en erreur par la composition graphique (images et couleurs)

Un 4X4 mise en majesté dans un univers visuel de blancheur immaculée. L’espace de présentation du véhicule confère un impression aseptisée, clinique qui connote la création avec des marqueurs liés à l’hygiène et à la santé. Pourtant, un 4X4 est sauf un modèle de propriété qu’il réduise fortement ou pas ses émissions de dioxyde d’azote. Qui des particules fines ? Quid des émissions de CO2 ? Sur ces points, le silence d’Audi est assourdissant.

> Fondements

7-1 Les éléments visuels ou sonores doivent être utilisés de manière proportionnée à l’argument écologique et aux éléments justificatifs qui l’appuient.

7-2 Ils [Les éléments visuels] ne doivent pas pouvoir être perçus comme une garantie d’innocuité si cette dernière ne peut être justifiée.

La publicité surestime ou exagère le côté réellement vert du produit / société / service

En focalisant l’attention sur la baisse des émissions d’oxyde d’azote (Nox), Audi fait habillement l’impasse sur ses émissions de CO2. La mention des émissions est quasi invisible alors que la directive européenne 1999/94/CE du 13 décembre 1999 exige que la consommation des véhicules et leurs émissions de CO2 doivent être « facilement lisibles et au moins aussi visibles que la partie principale des informations figurant dans [la publicité] ». L’Audi Q7 TDI © Clean Diesel émet près de 234 grammes de CO2 par kilomètre, soit 90 grammes de plus que la moyenne du parc automobile en 2009. Ainsi en anticipant les normes Euro 6 sur les oxydes d’azote, Audi masque un taux de CO2 très supérieur à la réglementation européenne prévue en ce domaine dès 2012.

> Fondements

4-3 La publicité ne doit pas créer de lien abusif entre les actions générales d’un annonceur en matière de développement durable et les propriétés propres à un produit.

Enfin, pour être complet, on peut  ajouter que cette publicité contrevient au point 3.1 (la publicité ne doit pas présenter de manière excessive ou trompeuse l’action du produit sur le corps humain) de la recommandation sur les allégations santé. Cela fait beaucoup pour un véhicule présenté comme un dispositif de santé…

Dernière date de diffusion constatée : août 2009
Diffusion: presse généraliste
Télécharger la publicité Audi Q7 en qualité supérieure.

Note globale

OIP
1.8

Internaute 0.5

Afficher plus de détails sur la note OIP

La publicité induit en erreur par les mots employés

OIP
1.0

Internaute 0.1

La publicité induit en erreur par la composition graphique ( images et couleurs )

OIP
2.0

Internaute 1.2

La publicité affirme quelque chose de vague ou sans preuve

OIP
1.0

Internaute 0.3

La publicité surestime ou exagère le côté réellement vert du produit / société / service

OIP
1.0

Internaute 0.0

La publicité met en scène des comportements contraires aux exigences de protection de l'environnement

OIP
4.0

Internaute 0.7

Afficher plus de détails sur la note OIP

Votez et Commentez

Vous devez créer un compte ou vous identifier pour pouvoir commenter.

Derniers commentaires

  1. Commentaire de Pandapascontent, le 14 février 2010 - Note : 2.0

    Ce véhicule émet près de 234 g de CO2/KM, soit 90 g au-dessus de la moyenne nationale. Cette pub est une véritable insulte aux efforts qu’un grand nombre d’entreprises et de personnes font pour réduire leurs émissions de GES.

  2. Commentaire de maol, le 11 février 2010 - Note : 0.6

    Et les 230 grammes d’émissions de CO2??

  3. Commentaire de pimousse3000, le 2 janvier 2010 - Note : 0.0

    C’est vraiment le pompon !!! No comment, zéro pointé!
    C’est une pub mensongère!

  4. Commentaire de winamax, le 29 décembre 2009 - Note : 0.2

    Comment une voiture (et encore plus un énorme monstre tel que ce 4×4) peut elle être bénéfique pour l’environnement et la santé humaine? Il me semble que c’est tout l’inverse!

    De plus, « l’avantage » mis en avant par ce tank concerne les bronches et les difficultés respiratoires qui sont principalement observées dans les zones à forte concentration de véhicules, c’est à dire dans les villes… où le nombre de 4×4 est de plus en plus hallucinant!
    Pour aller dans la logique de cette pub, on pourrait imaginer mettre un bébé et sa poussette à la sortie du pot d’échappement!
    Grotesque!

  5. Commentaire de antovador, le 23 décembre 2009 - Note : 0.4

    Ce n’est pas avec una 4×4 qu’on bouchera le trou de la Sécu, néanmoins la question est bonne et j’espère qu’elle ouvre un débat, mais j’en doute quand même. Et dire que la majorité des médecins que j’ai connu ont des grosses voitures souvent allemande.

  6. Commentaire de greenwizz, le 6 décembre 2009 - Note : 0.6

    L’hypocrisie et le mensonge dans cette publicité sont au moins aussi gros que le 4×4 qu’elle présente !

  7. Commentaire de MISTY, le 3 décembre 2009 - Note : 0.4

    quel rapport entre les émissions de cette voiture et la santé??????? bidon!

  8. Commentaire de biteurs, le 28 novembre 2009 - Note : 0.2

    Ils osent nous faire croire qu’en achetant ce 4×4 nous allons régler nos problèmes de bronches mais ça reste un 4×4 qui pollue énormément comme tous les 4×4 & autres grosses berlines !!
    Arrêter de faire le paon !!

  9. Commentaire de sosomoi, le 25 novembre 2009 - Note : 0.0

    Ici il s’agit d’un gros modèle de véhicule et aucune preuve n’a lieu concernant la bronchiolite .

  10. Commentaire de Radis, le 25 novembre 2009 - Note : 0.2

    La couleur blanche dominante dans cette publicité me font penser à certaines choses: innocence, clarté, pureté, fraîcheur et hôpital. Et ces caractéristiques s’adressent à une 4X4.

    C’est un peu comme le loup qui se déguise en grand-mère…

  11. Commentaire de GUILLAUME WILLIAM, le 25 novembre 2009 - Note : 0.6

    cas typique de culpabilité des parents, la santé des enfants est un argument classique de manipulation publicitaire.

  12. Commentaire de Titwo, le 25 novembre 2009 - Note : 0.0

    On continue à ne rien faire ou on se décide à mentir?
    Petite phrase du service marketing Audi devant la baisse prévisible des ventes de 4*4, a inspiré directement la campagne publicitaire.

  13. Commentaire de bulbosaure, le 18 novembre 2009 - Note : 0.8

    C’est une grosse voiture, se dire qu’elle ne consomme que … c’est vraiment une illusion de la bonne conscience.

  14. Commentaire de Laurent, le 16 octobre 2009 - Note :

    J’ai vu une version de cette pub au cinéma. Elle a au moins le mérite de mettre le doigt sur une des hypocrisie des bonus malus : en subventionnant le gazole au détriment des petits moteurs essence, le système bonus malus « oublie » que les moteurs diesel sont plus nocifs pour la santé humaine que les moteurs essence

  15. Commentaire de embryo, le 16 septembre 2009 - Note :

    ils prennent 4 ans d’avance sur les normes européennes en matière de Nox…

    Mais bon ce même catalyseur posé sur une plus petite voiture serait déjà plus écolo.

    Je suis peut-être radicale mais on ne devrait plus faire de pub de voitures à combustible fossile.