FLOP TEN 2009

Un an après son lancement le 4 février 2009, L’Observatoire Indépendant de la Publicité rend public un bilan annuel du greenwashing, avec les 10 pires publicités utilisant l’argument écologique. Notées par les Internautes et par les membres de L’OIP, les annonceurs sélectionnés nous montrent qu’ils usent, abusent, maltraitent les concepts de l’écologie afin de verdir leur image et celle de leurs produits. En voici le classement :

TABLEAU

L’Observatoire Indépendant de la Publicité émane de l’Alliance pour la planète. Il est composé de membres d’associations écologistes, d’associations de consommateurs, de personnalités reconnues dans le domaine de l’environnement, du secteur de la communication et de la publicité, du marketing, et de la recherche. Il milite pour une meilleure et réelle prise en compte de l’environnement en France, en faisant en sorte que soit limité et contrôlé l’impact de la publicité sur l’environnement et stoppée l’utilisation abusive de l’argument écologique.

Pour participer, inscrivez-vous, puis notez et commentez chacune des publicités qui vous sont présentées

Les 5 critères de notation de L’Observatoire Indépendant de la Publicité permettent, après addition entre eux, d’obtenir une note globale moyenne affinée. Ces critères reposent sur les possibilités qu’a la publicité d’induire en erreur. Sur les mots, les images, l’agencement des éléments, la tonalité du propos et les sous-entendus, etc.

En notant une publicité avec les critères de L’OIP, vous génèrerez une note globale issue de vos réponses aux affirmations ci-dessous. Plus une publicité utilise des arguments vert de façon injustifiée, plus elle aura une mauvaise note, proche de zéro.

A ces cinq affirmations, dites si vous êtes plutôt d’accord, pas du tout d’accord, ou si vous êtes sans opinion (en laissant le curseur à gauche).

  1. La publicité induit en erreur par les mots employés.
    Pensez-vous que la publicité induit en erreur le spectateur/lecteur sur l’impact de la société/ du produit à travers ce qu’il dit ? Est-ce qu’il semble que les mots essayent de vous faire croire qu’il y a une promesse environnementale alors qu’il n’y en a pas ? Que pensez-vous de ce qui est dit dans cette publicité ?
  2. La publicité induit en erreur par les éléments graphiques et les couleurs.
    Pensez-vous que l’annonceur a utilisé le vert ou le côté naturel des images d’une manière à faire penser que le produit ou la société est plus respectueuse de l’environnement qu’elle ne l’est réellement ?
  3. La publicité affirme quelque chose de vague ou sans preuve.
    Est-ce que les mentions présentes sur la publicité vous aident à trouver plus d’informations et des preuves sur la qualité exprimée (sources, labels, etc) ? Est-ce que la publicité promet un bénéfice environnemental sans suffisamment vous dire de quoi il s’agit ? S’il n’y a pas d’explication sur le terme employé, la promesse est aussi vague qu’insignifiante.
  4. La publicité surestime ou exagère le côté réellement vert du produit / société / service.
    Croyez-vous que l’annonceur exagère le côté réellement vert du produit ou de l’entreprise? Est-ce que les termes employés sont des points légitimes de différenciation ? La promesse essaie-t-elle de faire se sentir “vert” le consommateur à propos d’une catégorie de produits dont le bénéfice environnemental est questionnable ?
  5. La publicité met en scène des comportements contraires aux exigences de protection de l’environnement.
    Pensez-vous que le comportement mis en avant peut être compatible avec la protection de l’environnement ? La tonalité du message vous fait-elle penser que l’annonceur se préoccupe réellement de la thématique environnementale qu’il utilise pour faire la promotion de son image, du produit ou du service qu’il propose ? Selon vous, le message publicitaire présente-t-il des risques de banalisation de la thématique environnementale utilisée ?

Partagez l’adresse de cette plateforme citoyenne et devenez acteur de la régulation publicitaire en France !

Commentez

Vous devez créer un compte ou vous identifier pour pouvoir commenter.