Renault change l’automobile

Transport

Annonceur : RENAULT
Support
: SPOT INSTITUTIONNEL
Diffusion constatée
: janvier 2010
Agence
: PUBLICIS CONSEIL
Titre de la publicité
:  » Objectif 0% de CO2. Ou presque. »

Ce spot institutionnel de 2 minutes est l’occasion pour Renault de prendre la parole sur sa vision de l’automobile et sa place dans la société en 2010. Nous trouverez ci-après la retranscription de la voix off avec en gras les passages portant plus spécifiquement sur l’environnement.

Voici la retranscription de la voix off (en gras les passage sur l’environnemnet)

« Y a-t-il une plus belle invention que l’automobile ? Elle a toujours fait le bonheur des hommes, en participant à toutes les grandes révolutions de la société. Révolution des voyages, révolution des loisirs, révolution de la consommation, révolution des moeurs, révolution de la famille. Mais aujourd’hui, est-elle toujours en phase avec la société ? Est-ce encore normal que certains aient le droit de rouler quand d’autres ont juste les moyens de se déplacer ? Pourquoi profiter de la vie aujourd’hui signifierait forcément vivre moins bien, demain ? Est-ce que le plaisir des uns doit couter la vie des autres ? Faut-il être un privilégié pour avoir encore droit au progrès ? Chez Renault, nous pensons qu’il est temps de changer les choses. Pour nous, le plaisir automobile, ce n’est pas seulement celui du conducteur. C’est un plaisir partagé, avec tous ceux qui nous entourent. Pour nous, la question du réchauffement climatique ne s’arrête pas à ce qu’émet le pot d’échappement. Cette question se pose avant, pendant, et après. Pour nous, la sécurité, ce ne sont pas des mannequins lancés dans des crash-tests, ce sont des gens, des vies. Pour nous, le vrai progrès, c’est que tout le monde puissent en profiter en même temps. Pour nous, il est temps de faire avancer à nouveau l’automobile, dans le sens de l’homme, dans le sens de la vie. Renault. Changeons de vie. Changeons l’automobile.  »

Si l’intention du discours est louable en particulier en interrogeant sur le rôle de la voiture, on constatera avec regret que la démonstration accouche finalement d’une addition d’allégations sans preuves qui ne valent en aucun cas une démonstration.

La publicité induit en erreur par les mots employés.

« Pour nous, la question du réchauffement climatique ne s’arrête pas à ce qu’émet le pot d’échappement. Cette question se pose avant, pendant, et après » nous affirme le constructeur et il a raison. Mais il ne faut pas pour autant oublier que les émissions des véhicules restent l’impact principal de la voiture individuelle si l’on s’intéresse à la question du changement climatique. Il serait dans ce cas souhaitable que Renault mette un terme à ses gammes ultra-polluantes comme Renault Koléos (près de 209g/km de Co2 dans la version 2.0 dCi 175 chevaux 4X4), ou Dacia.Duster (159 g/km en deux roues motrices et 172 g/km en quatre roues motrices)

> Fondements

6-1 Les termes et expressions utilisés ne doivent pas induire le public en erreur sur la nature et la portée des propriétés du produit ou des actions de l’annonceur en matière de développement durable.

La publicité induit en erreur par la composition graphique (images et couleurs)

Une présentatrice télévisée de météo, un homme qui marche sur une terre craquelée par la sécheresse, un morceau de falaise d’iceberg qui se désolidarise et qui tombe dans l’eau, une rue/route inondée où l’on comprend que c’est une tempête qui en est la cause. Un pot d’échappement qui fume et  l’image suivante qui montre un pissenlit au vent, une feuille qui effleure un nouveau modèle, puis qui s’envole dans le ciel bleu, l’annonceur multiplie les clichés pour suggérer mais ne dit rien de concret sur son engagement.

> Fondements

7-1 Les éléments visuels ou sonores doivent être utilisés de manière proportionnée à l’argument écologique et aux éléments justificatifs qui l’appuient.

La publicité affirme quelque chose de vague ou sans preuve

L’ensemble de cette publicité est un plaidoyer pour la voiture mettant en avant clichés et bonnes intentions sans donner d’engagements quantifiés. Renault va-t-il mettre un terme à ses modèles surpolluants comme le Koléos ou le Dacia Duster ?

> Fondements

3-1 L’annonceur doit indiquer dans la publicité en quoi ses activités ou ses produits présentent les qualités revendiquées.

La publicité surestime ou exagère le côté réellement vert du produit / société / service

Renault aborde le concept de la voiture électrique. La marque se positionne en acteur incontournable de ce nouveau type de véhicule en nous disant, au même moment avec la voix off « Pour nous, il est temps de faire avancer à nouveau l’automobile, dans le sens de l’homme, dans le sens de la vie. » C’est la vision de Renault sur les conséquences du véhicule électrique sur l’environnement. Sommes-nous sûrs que cela va dans le sens de la vie ? Cette affirmation est péremptoire. Les impacts du véhicule qui consomme de l’électricité sont à comparer avec le véhicule à combustion, informations qui ne sont pas disponibles. Evidemment.

> Fondements

2-1 Le message publicitaire doit exprimer avec justesse l’action de l’annonceur ou les propriétés de ses produits, en adéquation avec les éléments justificatifs dont il dispose. La réalité de ces actions ou propriétés peut s’apprécier au regard des différents piliers du développement durable, des différents types d’impacts possibles et des différentes étapes de la vie du produit.

2-2 Le message publicitaire doit être proportionné à l’ampleur des actions menées par l’annonceur en matière de développement durable ainsi qu’aux propriétés du produit dont il fait la promotion.

Note globale

OIP
2.4

Internaute 1.1

Afficher plus de détails sur la note OIP

La publicité induit en erreur par les mots employés

OIP
2.0

Internaute 1.6

La publicité induit en erreur par la composition graphique ( images et couleurs )

OIP
3.0

Internaute 2.0

La publicité affirme quelque chose de vague ou sans preuve

OIP
2.0

Internaute 0.4

La publicité surestime ou exagère le côté réellement vert du produit / société / service

OIP
1.0

Internaute 0.2

La publicité met en scène des comportements contraires aux exigences de protection de l'environnement

OIP
4.0

Internaute 1.2

Afficher plus de détails sur la note OIP

Votez et Commentez

Vous devez créer un compte ou vous identifier pour pouvoir commenter.

Derniers commentaires

  1. Commentaire de poivronvertbleu, le 13 avril 2010 - Note : 1.6

    C’est une magnifique pub pour une gamme qui n’existe pas encore.
    -pas d’objectif ni preuve
    -le nom « Zéro Émission » est trompeur
    -une épave ça ne ressemble pas à une jolie petite voiture peinte en vert

  2. Commentaire de Laure, le 7 avril 2010 - Note : 0.4

    Publicité contre l’intérêt général (réduction GES). Aucun engagement chiffré.

  3. Commentaire de infuseon, le 1 mars 2010 - Note : 2.0

    Une vague promesse de changement sans dire comment. L’effet du teasing quand on ne peut pas encore créer un effet d’annonce sur les nouveaux modèles de voitures électriques.

  4. Commentaire de Tetard, le 16 février 2010 - Note : 1.2

    De bonnes intentions, certes. Des preuves, des actions, des engagements chiffrés ? Naaaan …

  5. Commentaire de loldemaya, le 16 février 2010 - Note : 0.2

    De belles images, de beaux mots, mais où sont les chiffres, les actions concrètes?