GDF-SUEZ est utile aux hommes

Energie

Annonceur : GDF-SUEZ
Support
: Spot TV – juin 2011
Agence
: Saatchi & Saatchi
Titre de la publicité
: « GDF-SUEZ est utile aux hommes »

Regardons les faits. Un terminal méthanier est une installation classée Seveso 2, le plus haut degré de dangerosité de cette classification. Il présente donc des risques majeurs en cas d’explosion. Les méthaniers idem, du fait de la dimension de la cargaison et son potentiel d’explosion, à tel point qu’ils nécessitent des règles de navigation particulières. Un terminal méthanier rejette tous les jours des centaines de milliers de mètres cube d’eau de mer chlorée et refroidie, modifiant le milieu naturel côtier. Mais surtout, le gaz naturel est une énergie fossile. L’utilité économique d’un terminal méthanier est donc remise en cause à plus ou moins court terme. Comment faire de ce panorama peu réjouissant un support de communication ?

La publicité induit en erreur par les mots employés.

« Le gros avantage du gaz naturel liquéfié, c’est qu’il est 600 fois plus concentré que le gaz naturel. Ainsi, chaque méthanier économise 599 voyages », claironne la voix off, pleine d’assurance et de sérénité. Un impact chiffré, réel, voilà bien de quoi contenter les plus exigeants ?

Mais des économies par rapport à quoi ? Ce n’est nullement indiqué dans le film publicitaire – alors que l’article 3-6 ci-dessous le recommande. Nous en sommes réduits à faire des suppositions, et c’est là que les choses se corsent. Un méthanier qui transporte du gaz naturel non liquéfié… cela n’existe pas. Drôle de base de comparaison. Quant aux autres moyens de transport, le principal est… le gazoduc. Il faudra que GDF-Suez nous explique ce qu’est un voyage par gazoduc, et quels sont ses impacts par rapport à de nombreux trajets en bateau. Autre drôle de base de comparaison.

Bilan ? Énormité ou défaut d’explication, ce qui reste dans l’esprit du public, c’est que les méthaniers font faire des économies. Puisque c’est chiffré !

> Fondements

1-1 La publicité ne doit pas induire le public en erreur sur la réalité des actions de l’annonceur ni sur les propriétés de ses produits en matière de développement durable.

1-4 L’annonceur doit être en mesure de justifier les arguments ayant trait au développement durable au moyen d’éléments sérieux, objectifs et vérifiables au moment de la publicité.
Pour tout message reposant sur une allégation scientifique, l’annonceur doit être en mesure de présenter l’origine des résultats annoncés et la méthodologie ayant servi de base de calcul.
La publicité ne peut recourir à des démonstrations ou à des conclusions scientifiques qui ne seraient pas conformes à des travaux scientifiques reconnus.

2-1 Le message publicitaire doit exprimer avec justesse l’action de l’annonceur ou les propriétés de ses produits, en adéquation avec les éléments justificatifs dont il dispose.
La réalité de ces actions ou propriétés peut s’apprécier au regard des différents piliers du développement durable, des différents types d’impacts possibles et des différentes étapes de la vie du produit.

3-2 Si l’argument publicitaire n’est valable que dans un contexte particulier, ce dernier doit être présenté clairement.

3-6 Tout argument de réduction d’impact ou d’augmentation d’efficacité doit être précis et s’accompagner de précisions chiffrées, en indiquant la base de comparaison utilisée.

6-1 Les termes et expressions utilisés ne doivent pas induire le public en erreur sur la nature et la portée des propriétés du produit ou des actions de l’annonceur en matière de développement durable.

La publicité induit en erreur par la composition graphique (images et couleurs)

Puisqu’un méthanier ne transporte pas de gaz naturel mais bien du Gaz Naturel Liquéfié, il n’est pas pensable d’imaginer un bateau qui fasse 600 fois la taille de ceux existants. La séquence montrant une main qui rapetisse le bateau est donc trompeuse. Les méthaniers sont pratiques parce qu’ils permettent de relier un point de production difficilement joignable par gazoduc à un point de consommation.

Remarquons également que sur l’image ci-dessus, extraite de la vidéo, nous apercevons cinq éoliennes et un joli décor verdoyant qui ne ressemble pas du tout à Fos-sur-Mer. Serions-nous incohérents d’imaginer un parallèle entre cette énergie renouvelable et le gaz naturel liquéfié ? Non. Alors, montrer un méthanier au milieu d’un joli terminal, au milieu d’un champ d’éoliennes, entouré de pâturages et de forêts peut faire sourire. Qui a dit que la publicité infantilisait ?

> Fondements

5-3 La publicité ne doit pas attribuer aux signes, logos ou symboles une valeur supérieure à leur portée effective.

Note globale

OIP
2.2

Internaute 1.2

Afficher plus de détails sur la note OIP

La publicité induit en erreur par les mots employés

OIP
1.0

Internaute 2.0

La publicité induit en erreur par la composition graphique ( images et couleurs )

OIP
1.0

Internaute 2.0

La publicité affirme quelque chose de vague ou sans preuve

OIP
1.0

Internaute 1.0

La publicité surestime ou exagère le côté réellement vert du produit / société / service

OIP
3.0

Internaute 0.0

La publicité met en scène des comportements contraires aux exigences de protection de l'environnement

OIP
5.0

Internaute 1.0

Afficher plus de détails sur la note OIP

Votez et Commentez

Vous devez créer un compte ou vous identifier pour pouvoir commenter.

Derniers commentaires

  1. Commentaire de thibaut107, le 3 octobre 2011 - Note : 1.2

    Consommons! Utilisons du gaz!