YVES ROCHER n°1 en DD

cosmétique

De cette campagne de l’entreprise Yves Rocher nous retiendrons essentiellement la formule « N°1 en développement durable en France ». Affirmation à l’accent de démesure pour une entreprise qui travaille pourtant constamment à la réduction de son impact environnemental.

Cependant, le site Internet associé à la publicité n’accorde pas de place à la dimension sociale qu’implique pourtant la notion de « développement durable ». Comme mentionnée à l’article 1-2 de la recommandation développement durable de l’ARPP, La publicité ne peut exprimer une promesse globale en matière de développement durable si l’engagement de l’annonceur ne porte pas cumulativement sur les trois piliers du développement durable.

Par ailleurs, si l’on se penche sur l’astérisque affiché en bas de la publicité Yves Rocher, celui indique que l’affirmation « N°1 en développement durable en France » est issue d’une étude réalisée par le département Observatoire du Développement Durable de l’institut IFOP, réalisé en 2009 à 2010, et concerne le secteur cosmétique. L’assertion qui prétend reconnaître la meilleure entreprise en matière de développement durable n’est en réalité pas fondée sur des critères objectifs mesurables de performances mais sur la perception par les Français des engagement de l’entreprise en matière de développement durable.

« 67% des Français pensent que les actions menées par les entreprises pour limiter leur empreinte écologique se font avant tout dans un but de communication », étude Ifop/WWF (août 2010)

Enfin, il est trop facile de dire, « je suis le meilleur * » et de renvoyer le lecteur, le consommateur à une note de bas de page qui relativise la portée de l’affirmation. « Je suis parfait, sauf sur … « . Donc tu n’es pas parfait. Pourquoi aller chercher plus loin ?

- – - – - – - – - – - – - -

Annonceur : Yves Rocher
Support
: Print & affichage – octobre 2011
Agence
: -
Titre de la publicité
: « N°1 en Développement Durable en France *. Un produit de bauté doit-il être cher pour respecter l’environnement ?». Cette déclinaison fait partie d’une série de 3 visuels.

Pour voir la publicité Yves Rocher N°1 en développement durable dans un format un peu plus grand.

« N°1 en Développement Durable en France *. Un produit de bauté doit-il être cher pour respecter l’environnement ?». Cette déclinaison fait partie d’une série de 3 visuels. Nous invitons les internautes à analyser cette publicité, à nous dire ce qu’ils en pensent et à la noter à l’aide des 5 échelles de valeurs développées par L’Observatoire Indépendant de la Publicité, en suivant les règles de l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité.

Note globale

OIP
3.0

Internaute 1.3

Afficher plus de détails sur la note OIP

La publicité induit en erreur par les mots employés

OIP
1.0

Internaute 1.2

La publicité induit en erreur par la composition graphique ( images et couleurs )

OIP
3.0

Internaute 1.4

La publicité affirme quelque chose de vague ou sans preuve

OIP
3.0

Internaute 0.7

La publicité surestime ou exagère le côté réellement vert du produit / société / service

OIP
3.0

Internaute 1.0

La publicité met en scène des comportements contraires aux exigences de protection de l'environnement

OIP
5.0

Internaute 2.3

Afficher plus de détails sur la note OIP

Votez et Commentez

Vous devez créer un compte ou vous identifier pour pouvoir commenter.

Derniers commentaires

  1. Commentaire de Zineb, le 15 août 2012 - Note : 0.6

    Je rejoins le commentaire tout en haut. La communication responsable est un axe qui doit être traité dans plusieurs aspects et non pas simplement sur une campagne.

  2. Commentaire de chipster_crevette, le 4 mai 2012 - Note : 1.8

    Le plus choquant pour moi ça reste le « Numéro 1 du Développement Durable en France » (heureusement qu’on voit encore le petit astérisque)

  3. Commentaire de grateloup, le 19 mars 2012 - Note : 0.4

    Une formule mégalo, relativisée par une note minuscule. Un jeu habile sur beauté et respect, qui en fait n’engage pas vraiment. L’affirmation sous-entendue que écologique = cher.
    Enfin, l’image, une monstrueuse forêt de plastique pour de si petits yeux de biche, ça me met plutôt mal à l’aise(à quand des recharges ?).

  4. Commentaire de albert gamote, le 19 mars 2012 - Note : 1.2

    témoigne d’une ignorance totale de ces sujets

  5. Commentaire de So, le 13 mars 2012 - Note : 0.6

    L’impact de produits de beauté sur l’environnement en général ne peut se résumer à leur emballage ou leur mode de production. L’impact de ces produits sur la santé humaine doit absolument être considéré; le seul fait de faire un produit sans paraben ou avec du plastique recyclé ne fait pas de lui un produit écologique; de plus, la plupart des produits de cette marque sont suremballés et plein de produits cancérigènes

  6. Commentaire de TheGreenwasher, le 20 décembre 2011 - Note : 0.8

    Cette publicité était dans Citizen K International de l’automne (encart cartonné et glacé). L’aspect et le contexte de cette publicité, insérée parmi les pages conso et non pas beauté, m’ont semblé véritablement en décalage avec son message.

  7. Commentaire de CelineR, le 24 novembre 2011 - Note : 1.4

    N°1 du dd en France… sur le secteur cosmétique, Observatoire du DD Ifop 2009 et 2010. Les études permettent de tout dire!
    Difficile de trouver sur leur site Internet des informations précises. Il y a bien une page « nos engagements » mais ils restent très flous. Aucune indication chiffrée, aucun organisme indépendant qui accrédite leur démarche? je suis certaine qu’en lisant la composition de ce petit mascara (composition introuvable sur leur site) nous serions déçues.

  8. Commentaire de mr.bryce, le 21 novembre 2011 - Note : 0.2

    vainqueur auto proclamé se targue d un esprit de competition.
    la beauté passerait par la cosmétique.
    un produit serait une entité avec des devoirs.
    entretien le public sur son avarice obsessionnelle.
    réduit les problemes environnementaux a une notion de respect.
    corromp l’ image du vivant en déguisant une matiere morte, sa complexité pérenne en affichant des accessoires lisses et vides.
    l animal etre vivant devient accessoire de seduction.

  9. Commentaire de greenwizz, le 17 novembre 2011 - Note : 1.6

    Vraiment dommage qu’une entreprise plutôt active en matière de DD comme Yves Rocher se laisse aller à ce genre de communication, qui ne contribue qu’à la décrédibiliser… Je trouve en particulier la mention « N°1 en développement durable en France » vraiment malvenue et très maladroite !

  10. Commentaire de cha, le 17 novembre 2011 - Note : 5.0

    Je pense qu’il ne suffit pas de juger de cette publicité pour ce qu’elle est mais pour ce qu’elle tente de faire comprendre…YR n’est peut etre pas parfait mais tente au moins d’apporter sa contribution à la sauvegarde de l’environnement avec la fondation Yves Rocher et leurs actions en faveur de la preservation de notre biodiversité. Malheureusement il y a aujourd’hui plus de mouton inapte à faire preuve d’un peu de curiosité, de sens civique et de responsabilité pour donner un sens à leur acte d’achat…Il est plus facile de juger du fond de son canapé.

  11. Commentaire de thibaut107, le 16 novembre 2011 - Note : 1.2

    Le consommateur n’a aucune indications sur la composition des produits vendus ni sur le véritable engagement d’Yves Rocher.