L’association Respire attaque Peugeot

Automobile

L’Observatoire Indépendant de la Publicité soutient  l’action de l’association Respire dans son action en justice contre la société Peugeot, dont la dernière campagne de publicité ne respecterait pas, selon elle, la Directive européenne 1999/94/CE sur l’affichage des émissions de CO2 et de la consommation de carburant. L’association fait suite, cette fois devant les tribunaux, de l’action menée il y a quelques années par le Réseau Action Climat et Agir pour l’Environnement sur ce même fondement juridique.

Aussi lisible et visible que l’information principale …

Être aussi lisibles et visibles que l’information principale de la publicité, c’est en ces termes que les informations sur les émissions de CO2 et la consommation de carburant devraient être, selon la règlementation en vigueur, affichées dans la publicité papier pour les voitures. Manifestement, nous sommes loin du compte et il semblerait que le problème ne viennent pas seulement de la société Peugeot mais bien de l’ensemble des constructeurs automobiles. Sauf dans les quelques cas où ces informations sont mises en avant pour elles-mêmes.

Dans les différents visuels ci-dessous, vous constaterez que l’élément informationnel récurrent de la campagne est le montant de la reprise argus, affiché en gros sous la présentation des véhicules. Il semblerait donc que les informations sur les émission de CO2 et la consommation de carburant auraient du être affichés de la même taille. Ce qui n’est pas le cas ici.

Détails de la campagne de publicité Peugeot

.

.

.

.

.

.

.

.

.

..

Cette campagne de publicité a été diffusée à la télévision et dans la presse nationale, dans le cadre d’un partenariat d’image avec la société Dreamworks et les célèbres personnages de l’âge de Glace, à la veille de la sortie cinéma d’une énième suite.

Ce qui intéresse l’association Respire, c’est la diffusion papier, puisque la règlementation sur l’affichage des émissions de CO2 et de la consommation de carburant concernent les documents éditoriaux de promotion.

L’achat d’espace  à coûté, selon les chiffres officiels, environ 870 000 euros. Elle a été diffusées dans les éditions nationales d’un grand nombre de titres de presse comme Femme Actuelle, Le nouvel Observateur, Le Point, etc.

La résolution du Parlement européen d’octobre 2007

Par ailleurs, le Parlement européen a voté une résolution, le 24 octobre 2007, proposant « qu’un pourcentage minimum de 20% de l’espace [publicitaire soit] réservé à des informations relatives à la consommation d’énergie et aux émissions de CO2 ». Les eurodéputés ont considéré que « les dispositions législatives exigeant l’apposition de mises en garde sanitaires sur les paquets de cigarettes constituent un bon exemple » à suivre, et voient « le format A-G utilisé pour comparer l’efficacité énergétique de certains produits électriques comme un modèle ». Ils suggèrent en outre « l’introduction d’un code de la publicité contraignant interdisant les allégations écologiques trompeuses ».

Cela pourrait donner le visuel ci-dessous :

 

Commentez

Vous devez créer un compte ou vous identifier pour pouvoir commenter.

Derniers commentaires

  1. Commentaire de phoebs3, le 2 novembre 2012 - Note :

    Bonjour et merci pour ce site génial qui est une mine d’information pour aller vers plus de transparence !

    Je viens de voir cette info sur Toyota qui va devoir « supprimer dans un délai d’un mois les publicités qui représentent des véhicules en milieu naturel ».
    >http://www.novethic.fr/novethic/rse_responsabilite_sociale_des_entreprises,pratiques_commerciales,greenwashing,toyota_condamne_pour_greenwashing,138608.jsp?utm_source=newsletter&utm_medium=Email&utm_content=novethicInfo&newsletter=ok

    J’espère que nous avons les moyens de vérifier que Toyota supprime bien ces publicités et que ce ne sont pas des paroles en l’air !
    Bon courage à tous.

  2. Commentaire de wwf, le 13 juin 2012 - Note :

    Merci pour ce complément d’information. Effectivement, la campagne du RAC que nous mentionnons était intitulée « AdvertiseCO2″.

  3. Commentaire de Marie IEW, le 12 juin 2012 - Note :

    Bonjour, je me permets également de vous signaler cette initiative belge « Affichez le CO2″.
    http://www.affichezleco2.be/spip.php?rubrique1&lang=fr

  4. Commentaire de Marie IEW, le 12 juin 2012 - Note :

    Bonjour,
    Merci pour cette analyse documentée qui complète parfaitement le communiqué de presse de Respire.
    Je me suis permise de relayer votre article dans son intégralité sur le site d’Inter-Environnement Wallonie.
    http://www.iew.be/content/actualites/france-l%E2%80%99association-respire-attaque-peugeot-pour-non-respect-de-la-l%C3%A9gislation

    N’ayant pas identifié l’auteur de l’article, je me suis limitée à un renvoi vers votre site. N’hésitez pas à revenir vers moi si vous souhaitez ajouter un copyright ou une mention particulière.

    Très belle journée !